URBEX-FRANCE – Chez l'infirmière – #6





Cette maison ne laisse guère de doute concernant son abandon. Une porte est grande ouverte, les fenêtres sont cassées et ouvertes, le lierre mange peu à peu la façade Est, les herbes ont envahis le pas de l’entrée principale…

Nous parvenons à rentrer par un genre de porte vitrée, et au premier abord je suis déçu par 2 choses.
La première, et je m’y attendais, est de trouver un lieu très abîmé par le temps et certainement par des gens aussi…
Et la seconde chose qui me déçoit c’est de ne pas voir un accès aux étages… par la suite je me rassure en voyant un escalier ( enfin la seule marche d’escaliers restante ).

Nous tentons de monter au premier étage malgré qu’aucun ” palier entre-étages ” ne soit resté en place.. Nous passons donc les escaliers en escaladant la rampe et pour ma part, je ne suis pas rassuré. L’idée que la rampe cède sous mon poids (une plume pourrait suffire à faire effondrer un bâtiment en ruine ) m’effleure assez désagréablement l’esprit.

Au premier étage, mes craintes de ne trouver qu’un tas de ruines ses dissipent légèrement. Alors oui certains planchers se sont effondrés mais il y a du mobilier. Des grands rouleaux de moquettes entre autres.

Ma respiration fait parfois apparaître les rayons du soleil passant à travers des volets cassés dans une lumière dorée et scintillante de poussière. Le plancher craque sous chacun de mes pas mais rien ne m’inquiète à part les escaliers.
La lumière matinale parvient même à embellir des endroits tels qu’ici.

Il y a un bruit qui a su retenir notre attention.
Visitant le 2ème ( ou 3ème, je ne sais plus ) étage, nous avons entendu un bruit venant d’en bas. Un bruit qui ne nous rassure pas tellement à vrai dire. C’était un craquement, comme quelqu’un qui marche sur quelque chose de mobile ou comme un objet qui tombe.
Notre première pensée est que quelqu’un à vu la voiture garée devant la maison ( puisqu’il n’était pas possible de se garer ailleurs… ) et à envoyé la police ou la gendarmerie. Je vais vérifier par une fenêtre si quelqu’un est garé… mais personne. Donc certainement que quelque chose aura bougé après notre passage en bas.

Dans une pièce nous trouvons un calendrier de 1984 qui nous indique la date probable de la dernière occupation ainsi que du matériel de stérilisation pour médecine ( et non pas pour drogués. ) La date d’expiration étant dans les années 80 également, nous en déduisons que la maison est inhabitée depuis une trentaine d’années. En tout cas légalement car nous avons également trouvé des journaux de 2005 au premier étage.
Dans la même pièce que les fioles d’alcool dont certaines sont devenues marrons/grises sous la poussière, il y avait également des notes et des rapports de médecine, des petites diapositives, des bandes de négatifs, une photo instantanée représentant une plante verte…

Au dernier étage, par une des petites fenêtres qui donnent derrière la maison, nous voyons une autre petite maison un peu plus haut. Les vieux volets blancs sont fermés et quelque chose me dit que c’est également un endroit à visiter par la suite… Nous verrons bien.

Nous redescendons précautionneusement ce qu’il reste de l’escalier et achevons notre visite d’aujourd’hui.

Si nous en étions à notre première visite, sans doute n’aurions nous pas eu le courage de gravir les marches qui mènent aux 3 étages supérieurs. Mais l’expérience et l’envie de découvrir toujours de nouvelles choses nous ont motivés à ne pas se laisser impressionner. Cependant c’est une maison très dangereuse même après plusieurs dizaines de maisons visitées.

NOTE AUX EXPLORATEURS:

Il faut TOUJOURS faire attention et être obligatoirement accompagné dans les endroits très délabrés. Il en va de votre vie.
Si vous êtes seul et que vous passez à travers un plancher ou qu’un morceau de toit vous arrive sur la tronche, vous pouvez attendre longtemps avant que quelqu’un vienne vous trouver…

Cette vidéo à été créee pour URBEX-FRANCE et par URBEX-FRANCE. Qu’il s’agisse du contenu vidéo, ou du contenu audio.
Je certifie donc l’originalité du contenu ici présent.



Fuente – Source

URBEX-FRANCE – Chez l'infirmière – #6

EN.- Urban exploration is usually about exploring areas away from urban centers, industrial zones, or abandoned areas. But also for ancient ruins and areas impossible to access, everything depends on each explorer.

ES.- La exploración urbana normalmente se trata de la exploración de zonas alejadas de los núcleos urbanos, zonas industriales, o abandonadas. Pero también por ruinas antiguas y zonas imposibles de acceder, todo depende de cada explorador.

Urbexvideos.eu es la exploración urbana llevada a tu pantalla ! Disfruta de todos los videos de Urbex que existen en una misma página web y todo categorizado por zonas !

Saludos exploradores ! 😉

Publicado en France y etiquetado , , , , , , , .

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *